Saint-Flour : Ville basse et haute

 

Site internet du pays de Pierrefort : soirée littéraire animée par Sylvie Baron (24/01/2016)

http://www.paysdepierrefort.com/news_271_sylvie-baron-animera-une-veill-atilde-copy-e-litt-atilde-copy-raire-atilde-nbsp-la-m-atilde-copy-diath-atilde-uml-que-communautaire_fr.html


Vendredi 17 novembre 2006, Le Réveil cantalien (extrait)

      AMICALISME   

errata : quelques erreurs ou coquilles de transcription sur des points de détail et dans certaines dates ou le nombres de petits-enfants
ou arrières petits-enfants relevées par la famille qui juge inutile de corriger en remerciant le journal et Monsieur le Président Vidal pour leur amabilité.


Mercredi 9 novembre 2005, Site web cantal.com - portail cantal -

http://www.cantal.com/forum/Actualite/171.html

"Renée Langloys est décédée"
 
Actualité
Forum Type: Public
Modérateur: Renaud
Time Zone: EST
Message original
 
"Renée Langloys est décédée"
Envoyé par Renaud Boutoute le 09-11-05 à 11:10  (EST)
Renée Langloys, écrivain régionaliste, était très connue dans le Cantal où elle a vécu de nombreuses années et également chez les auvergnats de Paris
Une page de son site où figure une première nécrologie, d'autres devraient suivre (La Montagne etc...) :
http://perso.wanadoo.fr/langloys/pressereneelangloys.htm   
http://perso.wanadoo.fr/langloys/

ACCUEIL : FORUMS

"Renée Langloys est décédée"
 
Actualité
Forum Type: Public
Modérateur: Renaud
Time Zone: EST
Messages dans cette discussion
 
 "Article dans la Montagne"
Envoyé par une admiratrice le 16-11-05 à 18:36  (EST)
Il est étonnant que la nécrologie parue dans la Dépêche d'auvergne de très grande qualité, ai été reprise textuellement par la Montagne, journal d'importance départementale, sans même que celui-ci donne ses sources ni ne reprenne les initiales de la signature R.R. auteur de l'article original qui se reconnaîtra.
Ce journal a prouvé précédemment qu'il possédait des journalistes de talent.....il aurait peut-être mieux valu attendre....

Jeudi 3 novembre 2005, La Montagne (extrait)

erratum : lire 66 ans au lieu de 56 ans (note de la Famille)


Mercredi 2 novembre 2005,  La Dépêche d'Auvergne


Vendredi 14 juillet 2000 (extrait)  

LA MONTAGNE  Centre-France 

Ruynes-en-Margeride

La doyenne des écrivains de Haute Auvergne à la Foire aux livres

___________________________________     SAINT-FLOUR   __________________________________________________

Renée Langloÿs, la mamie des écrivains régionalistes

La Foire aux livres, qui se tient aujourd'hui à Ruynes-en-Margeride, est l'occasion de rencontrer les auteurs présents (*). Parmi eux, Renée Langloys, Sanfloraine d'origine, n'a jamais manqué aucune édition. Sa particularité : c'est la doyenne des écrivains de Haute-Auvergne.


Si l'on vous dit que Renée Langloys vient de fêter ses 90 ans, vous aurez du mal à le croire en la voyant.
    Pourtant son état civil le confirme. Elle est née en 1910, à Saint-Flour , au sein d'une famille depuis longtemps implantée en ville haute, la famille Ravoux. En 1935, elle épouse Bruno Langloÿs, notaire à Neuvéglise.
Quelques temps après, son mari achète une étude plus importante en région parisienne. Elle crée alors un comité Croix-Rouge et une école d'infirmière, profession dont elle est diplômée. Au début de la guerre, elle se dévoue pour les soldats prisonniers en Allemagne en créant un atelier de tricotage et d'envois de colis.
    Lorsque l' étude est occupée par les allemands, les époux Langloys et leurs enfants se replient sur Saint- Flour. Ils vont y rester jusqu'en 1956. C'est durant cette période que Renée Langloÿs débute sa carrière littéraire en instaurant avec le sous-préfet de l'époque, Roger Bellion, les "Veillées Sanfloraines", un club dans lequel va se rassembler la vie culturelle et intellectuelle  locale et où va se développer son goût pour l'écriture. 


Cet attrait est né très tôt puisque, déjà, alors qu'elle était écolière, elle rédigeait des poèmes. Mais il faudra attendre 1976 pour que paraisse un premier ouvrage alors que, pour des raisons de carrière de son mari, ils sont repartis à Paris. Avec la retraite, ils cherchent à s'installer en Auvergne. Ils songent à acheter le château des Ternes, mais ils ont un coup de cœur pour celui de Rochebrune d' Oradour qui est alors en ruines. Après plusieurs années de travaux, le château reprend vie.
   DES PAGES DE SOUVENIRS

    Pour l'animer durant l'été, ils l'ouvrent à la visite et proposent diverses expositions. Renée Langloÿs crée à ce moment là le Festival littéraire de Rochebrune rassemblant durant le second dimanche d'août , le maximum d'auteurs régionaux qui viennent dédicacer leurs ouvrages et rencontrer leur public.
  Ce festival est aussi pour elle, l'occasion de faire plus ample connaissance avec les milieux littéraires qu' elle affectionne particulièrement depuis qu'à Paris elle anime de nombreuses conférences dans lesquelles elle raconte ses souvenirs de jeunesse à des Auvergnats expatriés et à la recherche de leurs racines.


    Sous le titre commun de "La Haute-Auvergne au bon vieux temps", ce sont d'abord trois recueils de ses souvenirs qu'elle fait paraître entre 1976 et 1981. Dans "Quand cheminait le colporteur", elle se fait historienne exploitant le riche fonds d'archives qu'ont laissé ses ancêtres, marchands de rouenneries, place de la Halle. 
   Dans le cinquième volume des ses souvenirs, elle fait revivre " La farandole des années envolées" dans des descriptions minutieuses qui reconstituent la société d'une époque révolue, celle de l'entre-deux guerres.
   Enfin, en 1998, elle reprend les notes accumulées entre 1948 et 1956 lors des "Veillées Sanfloraines " pour évoquer, parfois avec malice, mais avec beaucoup d'objectivité, les personnalités cohabitant dans la capitale historique de la Haute-Auvergne, telles Marie-Aimée Méraville, Roger Rabiniaux, Elie Deydier, Louis Bac.... 
   Désormais elle réserve ses récits à sa nombreuse famille (cinq enfants, treize petits-enfants, quatre arrières petits-enfants) qui s'étaient réunis dernièrement à l'occasion de son anniversaire.

(*) Seront présents entre autres, à la Foire aux livres : Marie Rouanet, Marc Tardieu, Jacques Mallouet, Antonin Malroux, Daniel Brugès et Jean Chaudier


Long interview de Renée Langloÿs par Monsieur le Chanoine Jean Andrieux dans le cadre d'une émission récurrente de FR3 Auvergne : "Connaissance du Cantal" (CDC) en date du 26/09/1993.
https://www.youtube.com/watch?v=WN16f4Op0T4

Retour page d'accueil

Copyright Jean-Loup Langloys 2000-2016