Quand cheminait le colporteur

 
 


RENEE LANGLOYS
Félibre mantenèire
Quand cheminait le colporteur
En Auvergne 1840 - 1918

 
Renée Langloys

        Servie par un don d'observation exceptionnel et par une mémoire sans défaut, Renée Langloys, dans ses ouvrages précédents, a brossé de l'Auvergne d'hier une vaste fresque dont on admire l'originalité et la couleur.
        L'ouvrage d'aujourd'hui nous introduit dans une catégorie sociale mal connue, celle des hardis négociants du siècle dernier qui, derrière leurs comptoirs d'une Maison de gros ou sous la charge hétéroclite du colporteur, servis par les maigres moyens de l'époque, ravitaillaient l'Auvergne et tout particulièrement les planèzes autour de Saint-Flour, cette capitale toujours vivante.
        Bourgeois de ville et paysans de terroir, penchés sur un travail exigeant, à pied, à cheval ou grâce aux voies ferrées qui s'insinuaient peu à peu dans nos montagnes, préparaient par leur labeur, notre civilisation de l'abondance, de la voiture et des loisirs.

Abel BEAUFRERE             

 

 

Retour page d'accueil